Phaenix, tome 1 : Les cendres de l'oubli - Carina Rozenfeld

Résumé
Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s'unir dans un amour pur et éternel...
Aujourd'hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu'à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours... Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. 

 
Auteur: Carina Rozenfeld
Editeur :Robert Laffont
Collection R
432 pages
Mon Avis :
J'ai eu la chance de recevoir mi-août, Phaenix, roman très attendu qui sortira le 6 septembre. J'ai déjà lu un certain nombre de roman de la collection R, et ceux-ci m'avait tous beaucoup plus, j'étais donc impatiente de me plonger dans ce nouveau titre.

Anaia, est une jeune femme, qui a déménagé avec sa famille dans le sud de la France, pendant les vacances d'été. Depuis son déménagement, d'étranges rêves viennent perturber son sommeil, sans qu'elle n'arrive à comprendre leurs origines et des grains de beauté apparaissent sur une de ses mains. Bien que préoccupée par ses événements, elle ne s'attarde pas trop dessus, car l'heure de la rentrée universitaire approche. Elle se fait rapidement des amis. Parmi eux Aiden et Enry, deux garçons que tout oppose mais qui en savent beaucoup sur elle.

Je me suis plongée avec beaucoup de facilité dans ce roman, tant il est bien construit et rythmé. L'auteure alterne avec talent les passages narratifs, les extraits de chansons, et les statuts Facebook de l'héroïne. Ces statuts apportent d'ailleurs une touche résolument contemporaine à l'intrigue, tout en opposition avec l'ancienneté de la légende du Phaenix. L'intrigue demarre doucement, l'auteure prend le temps de planter le décors, et de présenter son héroïne. Cette lenteur nous permet de nous sentir nous aussi en vacances en compagnie d'Anaïa. C'est le calme avant la tempête. Mais petit à petit les choses s'emballent sans qu'on s'en rende vraiment compte. Les élèments se mettent en place jusqu'à la révélation finale. La musique quant à elle tient une place très importante dans l'intrigue, c'est presque un personnage à part entière. Elle accompagne Anaïa dans sa quête de la vérité.

J'ai été completement charmée par le style de l'auteur et la construction du récit, mais moins par Anaia l'héroïne. D'un tempérament calme et reservée, j'avais parfois envie de lui dire de se bouger un peu! Elle subit les évenements, et ne cherche pas vraiment à les comprendre. Son comportement avec Aiden et Enry m'a aussi dérangé. Elle fait la girouette entre les deux sans prendre de décision. Dès qu'il y en a un qui la décoit, elle change d'avis. Ca m'a vraiment agacé! Elle ne m'a vraiment plus que lorsqu'elle joue de son instrument. Elle lache enfin prise et j'ai eu le sentiment qu'à ce moment là, je voyais la "vrai" Anaïa. A la fin du récit, on la sent plus sur d'elle et résolue, j'espère que cela va continuer dans le second tome. Les deux garçons quant à eux sont à l'opposé l'un de l'autre. Aiden est aussi brun qu'Enry est blond. L'un est sombre et taciturne, l'autre est enjoué et agréable. Si Enry m'a rapidement semblée antipathique malgré son physique de dieux nordiques, Aiden lui a su me toucher avec son coté mystérieux et torturé. J'ai beaucoup aimé les personnages secondaires. Garance, Yvan et Vincent forme une bande d'amis très sympathiques.

En conclusion, Phaenix est un roman avec une intrigue originale. L'auteure a su se démarquer avec talent des autres productions young-adult qui surfent sur la vague vampire, loup garou et autres créatures, même si on n'échappe pas à l'inévitable triangle amoureux. L'omniprésence de la musique et des nouvelles technologies apporte un plus indéniable et ancre le récit dans le présent. J'ai lu ce roman en une petite journée, et je vais maintenant attendre la suite avec impatience, car la fin m'a coupée le souffle et j'ai très envie d'en savoir plus sur la légende.
Un grand  merci aux éditions Robert Laffont de m'avoir permis de lire ce roman issue de sa toute récente collection à destination des jeunes adultes : la collection R


Ma note finale :
4/5

Les autres romans de la collection R : 
Cass, Kiera - La Sélection, tome 1
Daugherty C.J. - Night School, tome 1
Eljundir, Kyra - Kaleb, saison 1

6 commentaires :

  1. J'ai lu la nouvelle et j'ai hâte de le lire . Ton avis donne envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de t'avoir donné envie! Si tu as l'occasion de le lire n’hésite surtout pas!

      Supprimer
  2. Mmmmmh, tu me tentes !!!!
    Bises !!

    RépondreSupprimer
  3. Que j'ai hâte !! Et avec une chronique comme celle-ci, tu ne m'aides pas beaucoup à patienter :D

    RépondreSupprimer
  4. J'arrête pas d'en entendre parler mais je ne vais pas me laisser tenter pour le coup. Il a l'air pas mal mais, comme tu le dis, il y a l’inévitable triangle amoureux et ça me lasse d'avance XD Sans parler des noms des persos : l’histoire se passant en France, ça fait un peu ridicule. Bon c'est du détail mais je trouve que ça en dit long... No offense
    Sinon très belle couverture :P

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vraiment aimé ce premier tome et je n'en peux plus d'attendre le deuxième tome ^^

    Ce fut une très belle découverte pour ma part :)

    RépondreSupprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *