Le sommet des dieux - Jirô Taniguchi

Résumé :
Quand les hommes font face à la nature, c'est d'abord eux qu'ils affrontent. Qui mieux que Jirô Taniguchi pourrait nous le faire comprendre? À travers le regard et les souvenirs du héros-photographe Fukamachi Makoto, le lecteur pénètre dans un monde à part où cohabitent la dure loi de la montagne et la folle passion des hommes.

Auteur: Jirô Taniguchi
Editeur : Kana


Mon avis :
Parfois, on a des coups de cœur littéraire lorsque qu’on s’y attend le moins, c’est qui m’est arrivée avec Le sommet des dieux. Reçu il y a quelques jours à la bibliothèque où je travaille, j’ai dû enregistrer les tomes dans la base de données. Ce n’est pas du tout le style de manga que j’affectionne et l’alpinisme n’est pas un sujet qui m’intéresse mais j’ai voulu tout de même lire les premières pages par curiosité et pour pouvoir conseiller les lecteurs.

Fukumashi est un jeune alpiniste, qui trouve par hasard, dans une boutique Népalaise, un vieil appareil photo. Cet appareil photo se trouve être le même modèle que celui utilisé par Mallory et Irvine les premiers alpinistes qui ont tenté de gravir l’Everest. Fukamashi va essayer dès lors de retracer l’histoire de cet appareil et par la même occasion partir sur les traces de Habu Joji, un alpiniste taciturne disparu depuis plusieurs années.

Je vais aller droit au but : ce manga est un véritable chef-d’œuvre! Tant par la remarquable qualité de l’intrigue que l’on doit au romancier Baku Yumemakura, que par la beauté des dessins de Jiro Taniguchi. J’ai appris suite à ma lecture qu’il avait reçu le prix du meilleur dessin pour ce manga au festival d’Angoulème et c’est très largement mérité ! Je n’ai jamais lu de manga aux graphismes aussi réussis. Jiro Taniguchi dessine avec une précision quasi photographique les paysages de montagne. La montagne qui devient grâce à son talent un personnage à part entière de l’histoire. C’est précis et c’est d’une beauté à couper le souffle, je suis restée parfois de longue minute à admirer certaines pages. Jiro Taniguchi arrive avec brio à retranscrire toute l’immensité, la beauté et la dangerosité de la montagne.

L’intrigue est à la hauteur des dessins. J’ai été happée par l’histoire. On suit les recherches de Fukumashi avec avidité, et on a qu’une envie : connaître la fin! Fukamashi est un personnage attachant qui est un peu perdu au début du manga, mais pendant qu’il va chercher Habu, il va se trouver lui-même. Habu quant à lui, est un personnage, tout simplement incroyable, on ne peut que l'admirer. Froid et renfermé, il ne vit que pour l’alpinisme, sa seule et unique passion.

J’ai ressenti beaucoup d’émotion au cours de ma lecture, et je ne vous cacherais pas que j’ai pleuré à de nombreuses reprises. J’ai enchaîné les 5 tomes à la suite, et pendant près de 4h, j’ai voyagé du Népal au Japon en passant par les Alpes en compagnie de Fukamashi et d’Habu. J’ai eu l’impression d’être avec les héros seule au milieu d’un glacier ou en perdition le long d’une falaise. J’ai refermé le dernier tome complètement bouleversée et lessivée par tant d’émotions.

Je pourrais parler des heures de ce manga, mais je pense que la meilleur chose que j’ai à faire c’est de vivement vous conseiller sa lecture. Le Sommet des Dieux est un manga magnifique qui vous tient en haleine tout au long des cinq tomes. J’espère vraiment qu’il vous émerveillera.

Note Finale :
5/5


4 commentaires :

  1. je ne lis pas de mangas mais là ton avis me donne envie.

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment si tu as l'occasion de lire cette série, n'hésite pas!

    RépondreSupprimer
  3. MIM06
    C'est mon premier manga, j'avoue que j'ai été complétement bouleversé par ce superbe récit qui m'a tenu en haleine du début à la fin. Époustouflant,émouvant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un excellent choix pour découvrir les mangas! :)

      Supprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *