Le Prince d'Eté - Alaya Dawn Johnson

Résumé
Il y a quatre cents ans, le monde tel que nous le connaissons a connu une fin tragique. Désormais, sur la côte de ce que l’on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyramide de Palmares Três. La Reine ne cède le pouvoir à un homme qu’une fois tous les cinq ans, à un Prince d’été dont l’histoire enfiévrera la cité le temps d’une année. Pour June Costa, la vie n’est qu’art. Ses œuvres géniales – des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux – impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d’une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu’elle n’avait jamais remis en question… jusqu’à ce qu’elle rencontre Enki.

Auteur:  Alaya Dawn Johnson
Editeur :Robert Laffont
Collection R - 2013
435 pages
Mon Avis :
La première chose que je me suis dite quand j'ai reçu ce roman c'est : Magnifique! La couverture du Prince d'Eté est tout simplement sublime et donne vraiment envie de découvrir ce qu'elle cache. J'étais impatiente de terminer mon livre en cours pour me plonger dans ce livre.

June est une adolescente qui vit dans la cité de Palmares Très, une ville pyramidale dirigée par des femmes. En compagnie de son meilleur ami Gil, elle poursuit son seul et unique rêve devenir une artiste reconnue par tous. Pour cela, elle va participer au Trophée de la Reine, concours qui récompense le meilleur artiste de la ville. Mais sa rencontre avec Enki, fraichement élu Roi d'Eté va bouleverser son existence.

J'ai lu ce roman en seulement quelques heures, il était impossible pour moi de le refermer sans connaitre le dénouement. J'ai suivi avec avidité les aventures de June dans la cité de Palmeres Très et j'ai voyagé dans un Brésil futuriste terriblement envoutant. J'ai adoré parcourir les différents niveaux de cette cité pyramidale où ce sont les femmes qui dirigent, où les gens s'aiment tous simplement et où les nouvelles technologies font partie du quotidien de tous. Mais les habitant de Palmares Tres n'évoluent pas pour autant dans une ville totalement aseptisée. L'art sous toutes ses formes est omniprésente dans la vie des habitants et notamment dans celle de June, Gil et Enkil. L'auteure arrive parfaitement à nous transmettre toutes les émotions, les couleurs, les odeurs et les sons de la cité. On est à Palmarès Tres!

Je dois pourtant avouer que j'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire, car l'auteure utilise de nombreux termes sans en expliquer la signification, et on a très peu d'information sur la création de la ville de Palmares Tres et sur ce qu'est devenu le reste du monde. En plus chose très déstabilisante pour moi qui a la manie de m’arrêter dans ma lecture qu'en fin de chapitre, le roman est divisée en quatre grandes parties, et donc ne comporte pas de chapitre...L'angoisse pour une maniaque du chapitre comme moi, mais comme j'ai lu Le Prince d'Eté d'une seule traite, je n'y ai plus fait attention du tout et après coup je ne vois pas de meilleure construction pour ce roman.

J'ai aimé suivre l'évolution de June tout au long du roman. D'une adolescente rebelle, convaincue d'être une grande artiste, égoïste et légèrement tête à claque, elle devient une femme sure d'elle, prête à se battre pour ses principes et pour les gens qu'elle aime. Le contact d'Enki l'aide à s'affirmer et à grandir. D'ailleurs Enkil est LE personnage du roman. Il est rebelle, plein de joie de vivre, ose tout. On ne sait jamais ce qu'il pense vraiment, on désapprouve parfois ces actes mais on n'arrive pas à lui en vouloir! C'est un personnage qui restera longtemps gravé dans ma mémoire.

En conclusion, Le Prince d'Eté est sans aucun doute le livre le plus original que j'ai pu lire. Alaya Down Johnson nous offre là un roman d'une grande beauté, avec une intrigue prenante et un final inattendu. Les premières pages un peu laborieuses sont rapidement oubliés. Je ne peux que vivement vous conseiller la lecture de ce roman!

Un grand merci aux éditions Robert Laffont de m'avoir permis de lire ce roman issue de sa collection à destination des jeunes adultes : la collection R




3 commentaires :

  1. Tu me donnes envie , en plus la couverture est magnifique.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu un gros coup de coeur pour ce livre qui est vraiment super original !
    biz =)

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de le finir, c'est vrai qu'il extrêmement original :D J'ai vraiment beaucoup aimé l'univers qu'Alaya Dawn Johnson nous décrit, il est... enchanteur !

    RépondreSupprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *