Revanche - Cat Clarke

Résumé
Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l'homme idéal s'il ne préférait les garçons... À la fin d'une soirée d'ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C'est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d'un garçon qu'il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d'e-mails agressifs qu'il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n'avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide... À la suite de ce drame, Jem prend trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu'elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d'approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?

Revanche - Cat Clarke
Auteur:  Cat Clarke
Editeur :Robert Laffont
Collection R - 2013
491 pages
Mon Avis :
Ma chronique sera un peu décousue car ça fait presque deux semaines que j'ai refermé Revanche et j'ai énormément de mal à mettre des mots sur ce que j'ai ressenti. Ce roman m'a totalement bouleversée! J'ai commencé ma lecture les larmes aux yeux et je l'ai terminé en pleurs, entouré de mouchoirs et submergé par mes émotions! Cat Clarke a gravi en trois romans les marches du panthéon de mes auteurs préférés!

J'ai littéralement dévoré ce roman! Les pages se sont tournées à une vitesse folle, et je n'avais qu'une envie, c'est de savoir où la folie vengeresse de Jem allait la mener. Suite à la disparition de Kai, son meilleur ami, Jem n'a qu'une obsession se venger. Faire payer ceux qui ont humilié Kai et l'ont poussé au suicide. Jem est froide, implacable, et sa détermination ne faiblit jamais. Elle est parfois agaçante, et on aurait presque envie de lui dire de tout lâcher et de vivre sa vie. Mais Kai, que l'on découvre à travers ses lettres, est tellement attachant, drôle et formidable qu'on ne veut qu'une seule chose : que la vérité éclate et que les coupables soient punis.

Mais  comme à chaque fois avec Cat Clarke, tout ne se passe pas comme prévu, et je suis sure qu'elle prend un malin plaisir à faire des fins auxquelles on ne s'attend pas! J'ai retenu mon souffle dans les derniers chapitres, tant la tension est grande et cette fin!!!! Je l'ai lu trois fois de suite tellement j'étais bouleversée! Et j'ai maudit un quart de seconde Cat Clarke d'avoir autant de talent et de me faire vivre tant d'émotion.

Vous l'aurez compris ce livre est un gros coup de cœur! Si vous n'avez pas encore lu de romans de Cat Clarke, je ne peux que vous conseiller de le faire! Cat Clarke est vraiment une auteure qui aborde les problèmes des adolescents avec justesse et talent. Une auteure INCONTOURNABLE!!!



Un grand merci aux éditions Robert Laffont de m'avoir permis de lire ce roman issue de sa collection à destination des jeunes adultes : la collection R

Et comme ce roman traite de l'homophobie, je ne pouvais pas terminer ma chronique sans vous glisser un mot sur l'association Le Refuge, qui vient en aide aux jeunes victimes de l'homophobie. 



6 commentaires :

  1. Plus je vois d'avis , plus j'ai envie de le lire .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment magnifique! Si tu as l'occasion de le lire, n’hésite pas!!!

      Supprimer
  2. Je le vois partout sur la blogosphère, j'ai vraiment envie de le lire, surtout quand je lis ta chronique (qui est très bien écrite) !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! J'ai eu un peu de mal à retranscrire ce que j'ai ressenti

      Supprimer
  3. Je viens de commencer cette histoire pour la comparer à Cruelles.
    Même si j'ai compris que l'univers de Cat Clark tournait toujours plus ou moins autour du même pôle, je sens que ce livre peut être différent, dans le sens où pour y fois le héros n'est pas du mauvais côté. Enfin c'est ce que je pense pour le moment.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai refermé ce livre dimanche après-midi, une boule coincée dans ma gorge. Et maintenant que ma chronique est écrite, tant bien que mal, j'ai du mal à quitter les personnages. Pourquoi fait-elle toujours ça?
    A la rigueur, je comprenais et acceptais la fin de Cruelles avec la décision d'Alice, mais ici j'en veux beaucoup à l'auteur de ce dérapage.

    RépondreSupprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *