Belle Epoque - Elizabeth Ross

Résumé
Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule...

Auteur:  Elizabeth Ross
Editeur :Robert Laffont
Collection R - 2013
416 pages
Mon Avis :
Maude Pichon, jeune bretonne, s'installe à Paris pour fuir un mariage arrangé. Pour subvenir à ses besoins et pouvoir rester dans la capitale, elle trouve un emploi à l'agence Durandeau. Cette agence un peu particulière fournit à ses riches clientes des jeunes femmes laides afin de mettre leurs beautés en valeur. Maude se retrouve rapidement aux services de la Comtesse Dubern qui souhaite faire d'elle la nouvelle "meilleure amie" de sa fille Isabelle.

Librement inspiré d'une nouvelle d'Emile Zola, ce roman nous propulse dans le Paris de la fin du 19ième siècle au moment de la construction de la Tour Eiffel. Maude, notre jeune héroïne est  rapidement confrontée à la réalité de la vie parisienne. En effet, elle enchaine les boulots ingrats pour pouvoir payer son petit appartement et elle observe avec envie le mode de vie des riches parisiennes. Son emploi à l'agence Durandeau, bien que particulier, lui permet donc de côtoyer la bourgeoisie et lui donne temporairement l'illusion d'en faire partie. Elle est vite grisée par les jolies toilettes, les bons repas et les sorties à l'opéra, et ne tient pas compte des remarques de son amie et collègue Marie Josée, qui lui conseille de garder ses distances avec Isabelle Dubern. Je dois avouer que je n'ai pas accroché plus que ça avec notre héroïne. Son comportement hautain avec ses amis  ainsi que son caractère m'ont bien agacée. Je lui ai largement préférée Isabelle Dubern, qui est une jeune fille avide de liberté et au caractère bien trempée.

Au niveau du style, l'écriture d'Elizabeth est très agréable à lire. Les pages se tournent rapidement et on suit facilement les aventures de Maude. Elle nous décrit avec justesse le mode de vie de la bourgeoisie et l'ambiance un peu particulière qui régnait à Paris à cette époque. Mais il m'a manqué un "je ne sais quoi" pour véritablement accrocher à ce bouquin. Je suis restée simple spectatrice, je n'ai pas été transporté par l'intrigue, ni touché par Maude. J'ai trouvé, par ailleurs que l'histoire d'amour de Maude et Paul (le musicien incompris plus souvent saoul que sobre) arrivait comme un cheveux dans la soupe et qu'elle n'était vraiment pas nécessaire à l'intrigue.

En conclusion, même si je n'ai pas beaucoup apprécié les personnages notamment l’héroïne franchement horripilante, j'ai aimé l'univers et l'intrigue de Belle Epoque. Elizabeth Ross nous transporte avec talent à la fin du 19ième siècle et on découvre avec intérêt le fonctionnement et les travers de la bourgeoisie parisienne.

Un grand merci aux éditions Robert Laffont de m'avoir permis de lire ce roman issue de sa collection à destination des jeunes adultes : la collection R

7 commentaires :

  1. Je viens de le commencer , j'aime bien pour l'instant .

    RépondreSupprimer
  2. Je voulais trop le lire, mais du coup, ce que tu dis de l'héroïne m'a un peu refroidi... :/
    Mais bon, rien que parce que j'adore la collection R, il se peut qu'il finisse de toute façon dans ma bibliothèque xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a juste l’héroïne qui est casse pied, sinon c'est un roman agréable à lire. Çà serait dommage de ne pas lire.

      Supprimer
  3. Salut salut et bonne année 2014 !!!!!!!
    Bon j'avoue, ce livre ne m'inspire pas du tout mais on sait jamais, bises !!!

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que l'héroïne peut parfois être un peu horripilante... Malgré cela, j'avais passé un bon moment :) Je suis contente de voir que cela ne t'a pas gâché entièrement ta lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas du tout! La plume de l'auteure est bien agréable, donc j'ai mis un peu mon agacement pour l’héroïne de coté! :)

      Supprimer
  5. je ne connaissais pas du tout mais ça a l'air pas mal du tout !

    RépondreSupprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *