Sans télé on ressent d'avantage le froid - Titiou Lecoq

Résumé
Comment survivre à une rupture amoureuse ? Comment s’insérer dans une société qui, clairement, n’attend pas les bras ouverts un bac + 5 de sémiologie ? En adoptant une technique de survie simple : la débrouille. Avec un journal de bord hilarant, Titiou Lecoq livre la cruelle réalité de toute une génération, pour qui la vie moderne est jalonnée d’obstacles, dont le premier consiste à sortir de son lit le matin. Se dessine le quotidien d’une jeune femme d’aujourd’hui, qui passe sa vie entre les boulots, les cartons, ses amis précieux et les histoires foireuses. Incapable de survivre sans télé ni ordi. À la recherche du « connard merveilleux », elle teste plusieurs formules (dont un Partenaire Chocapic avec qui partager ses petits-déjeuners). Car elle doit aussi faire face aux nouveaux rapports hommes/femmes : on discute, on boit, on baise. Le lendemain, on se réveille et on réfléchit. Voici la trajectoire décapante d’une trentenaire, depuis le départ de son premier amour jusqu’à la découverte de la vie avec Têtard, son fils. Titiou Lecoq raconte le quotidien de toute une génération. Caustique, drôle, elle décrypte une époque où on ne badine pas avec l’amour. Ni le porno.

Sans Télé, on ressent davantage le froid
Auteur : Titiou Lecoq
Editeur : Fayard
312 pages
Mon Avis 
Depuis quelques années, je suis Titiou Lecoq à travers son blog "Girls and Geek", où elle parle un peu de tout : de son boulot, des mecs, du sexe, des chatons, d'internet et des toilettes... C'est un blog absolument fantastique et je ne loupe aucun des articles. Je me suis donc précipitée sur Sans Télé, on ressent davantage le froid le roman "adapté" de son blog.

On suit donc Titiou à travers ses déboires professionnelles et amoureux, ses multiples déménagements...Et ce qui pourrait être vite ennuyeux, devient avec elle une succession de moment tous plus fous les uns que les autres. J'ai passé mon après midi à me bidonner dans mon transat. Titiou Lecoq a une plume qui fait mouche à chaque page, voir même chaque ligne! Et c'est bien la première fois que l'envie m'a pris de surligner certains passage tellement ils sont drôles mais surtout criant de vérité. Elle donne son avis sur à peu près tout : le sexe, la télé, les open-spaces, l'éducation nationale et elle nous dresse sans fioritures le portrait mais aussi l’évolution d'une jeune trentenaire un peu paumée, qui ne sait pas trop ce qu'elle va faire d'elle mais surtout qui ne se rend pas compte qu'elle est en train de devenir une adulte. Et je dois dire que je me suis retrouvée bien des fois à travers ses écrits.

En conclusion, Sans Télé, on ressent davantage le froid, est un second roman, parfaitement réussi qui se lit d'une traite. J'ai passé un excellent moment en compagnie de Titiou et j'ai refermé mon bouquin en ayant l'impression de m’être fait une amie! Un roman à lire absolument!




0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *