Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère... et retrouvé l'amour - S. G. Browne

Résumé

«Il n'est jamais agréable de se réveiller sur le sol de la cuisine, baignant dans une mare de glace à la fraise fondue et entouré de plusieurs bouteilles de vin. vides, évidemment. Le trou noir dans mes souvenirs n'est pas, non plus, quelque chose de très réjouissant. Qu'ai-je bien pu faire pour en arriver là ? Et pourquoi ai-je vidé le congélateur de son contenu ? Le mieux est encore d'aller voir par moi-même. Après vérification, c'est finalement assez logique : pour y ranger les corps de mes parents. Bien. Il va falloir que je me remémore deux ou trois choses, mais par où commencer ? Peut-être par la façon dont je suis devenu un zombie ?» 


Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère S. G. Browne over-books
Auteur: S. G. Browne
Editeur : Folio SF
aout 2014

Mon Avis

Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère... et retrouvé l'amour  est le tout premier roman de zombie que je lis. J'ai lu des romans avec des vampires, des loup garous, des momies et tout plein d'autres créatures mais jamais de zombies qu'ils soient gentils ou méchants. Je n'ai donc pas hésité quand j'ai eu l'opportunité de lire ce roman.

On suit l'histoire d'Andy, qui suite à un accident de voiture, est devenu un zombie. Il est désormais contraint de vivre comme un reclus dans la cave de ses parents, car les zombies sont traités comme des parias et n'ont aucun droit. Tout d'abord Andy accepte la situation, mais petit à petit, il va se rebeller et devenir le symbole de la cause Zombie.

Ce roman débute par la découverte par Andy des corps de ses parents. Pour expliquer cette découverte, Andy se rappelle les quelques mois qui viennent de s'écouler : sa mort, son réveil en zombie, les brimades etc etc. J'avais un peu peur de trouver cette partie où Andy raconte ses souvenirs un peu longue car force est de constater que son existence en tant que zombie est très monotone. Il est privé de tous ses droits et interdit de fréquenter les espaces publics.Il passe donc son temps à boire le vin hors de prix de ses parents et à regarder la télé. La seule activité qui le pousse à sortir de sa cave est le groupe de parole auquel il participe. Lors de ce groupe, lui et les autres zombies parlent de leurs conditions et cherchent des moyens pour améliorer un peu leurs tristes quotidiens.

Et bien malgré le peu d'action de cette première partie, j'ai tout de suite accroché et adoré découvrir la vie d'Andy. Car ce zombie a énormément d'humour et d'esprit! On est très loin du stéréotype du zombie décérébré. Andy, malgré sa transformation et la décomposition de son corps, a conservé toutes ses facultés mentales. Il a parfaitement conscience de sa condition et même s'il le vit difficilement, il garde assez de recul pour se moquer de lui même. J'ai rarement autant souri et ri en lisant un bouquin. La seconde partie qui se déroule après la découverte des corps est plus riche en action. Tout s'accelère pour Andy et ses compagnons qui sont bien décidés à faire évoluer les droits des zombies et les faire reconnaitre comme des citoyens comme les autres, malgré les risques qu'ils encourent.

En conclusion, ce roman est une très belle découverte. Il est très drôle, un peu gore mais aussi émouvant. On ne peut être que touché par le combat d'Andy. Je vous le conseille vivement!

 



1 commentaires :

  1. Bonsoir, j'avais bien aimé ce livre plein d'humour. Un très bon souvenir de lecture.

    RépondreSupprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *