Le Chaos en marche T1 : La voix du couteau - Patrick Ness

Résumé

C'est l'année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville. Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d'hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants ont disparu. A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais...


Auteur: Patrick Ness
Editeur : Folio SF
octobre 2014

Mon Avis

Avant que l'on me propose de lire ce roman, je n'en avais jamais entendu parler, ni lu une critique. Comme le résumé me tentait beaucoup et que je trouvais la couverture très intrigante (et magnifique!), je me suis dit pourquoi pas! On n'est jamais à l'abri d'une belle surprise.

Todd Hewitt est le dernier garçon de Prentissville, ville du nouveau monde, seulement habitée par des hommes, qui ont la faculté d'entendre les pensées de chacun. Dans quelques jours, il fêtera son anniversaire et deviendra officiellement un homme. Mais un événement inattendu va le contraindre à fuir cette ville et ses habitants.

Je vais être honnête avec vous, j'ai eu énormément de mal à me plonger dans ce roman, et j'ai même pensé que je n'arriverai jamais à le terminer. Mais je me suis accrochée et je ne le regrette absolument pas. La voix du couteau est un roman original de par son intrigue et aussi par la façon de parler de certain des personnages et notamment de son personnage principal : Todd Hewitt. En effet, Todd n'a jamais reçu d'enseignements et il utilise un langage assez particulier : des lettres sont inversées, des mots sont inventés et la syntaxe est parfois bancale. Mais c'est ce qui fait toute la particularité de ce roman et surtout sa force. Une fois, habituée au style d’écriture de l'auteur, je n'ai pas pu lâcher le roman. J'ai ris avec Todd et son amie Viola, j'ai eu peur pour eux, j'ai pleuré à chaudes larmes et je l'ai un peu parfois un peu maudis. Car le jeune garçon, à plusieurs reprises, a un comportement violent avec son chien Manchee. Heureusement leurs relations évoluent aux fils des pages, jusqu'à devenir une relation presque fusionnelle. Car Manchee, comme tous les animaux de Nouveau Monde peut communiquer par la pensée avec les humains et ça le rend terriblement attachant. En plus de Manchee, Todd et Viola, on fait la connaissance de nombreux personnages secondaires, certains très sympathiques, d'autres tout simplement infectes, je pense notamment au maire de Prentissville et son horrible fils. Mais tous sont très réussis et même s'ils ne sont présent que quelques pages, ils marquent le lecteur, et restent bien présent dans nos esprits.

En conclusion, La voix du couteau, premier tome de la trilogie Le Chaos en marche est une très belle découverte et je suis contente d'avoir dépassée ma première impression. Patrick Ness nous offre là un roman singulier et addictif. J'ai passé un moment de lecture intense en émotions et je suis maintenant impatiente de lire la suite des aventures de Todd et Viola.

 



Merci aux éditions Folio Gallimard pour cette jolie découverte


2 commentaires :

  1. Je ne connaissais pas non plus avant de l'avoir entre les mains et j'ai aussi eu du mal à m'habituer à l'écriture, mais finalement, j'ai beaucoup aimé!! La suite m'attend dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la chance! Je ne les ai pas encore achetés,je ne les trouve pas à la librairie. Je pense me les commander ;)

      Supprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *