La carapace de la tortue - Marie Laure Hubert Nasser

Lorsque Clotilde décide de venir s'installer à Bordeaux, sa ville natale, elle ne sait pas encore que sa vie va en être bouleversée : d'abord la découverte de voisines drôles et fantaisistes, puis l'amour d'un enfant et qui sait, celui d'un homme ? La recherche d'un travail va la conduire par le plus heureux des hasards à pénétrer un cercle bien fermé, celui de l'art contemporain. C'est dans un musée en quête de création et d'esthétisme que Clotilde va s'épanouir. Un hymne à l'amitié, à la culture et à la différence ! Une écriture décomplexée et vive qui fait exploser les idées préconçues sur l'apparence physique.

Auteure : Marie Laure Hubert Nasser
Editeur : Folio
288p -2016

J’ai l’habitude de dire qu’il ne faut jamais se fier à la couverture d’un livre. Une couverture pas très réussie peu parfois cacher une pépite et inversement. C’est pourquoi j’essaye au maximum de ne pas me laisser influencer par la couverture lorsque je décide de lire un roman. Règle que je n’ai absolument pas appliquée pour le choix de La carapace de la Tortue! J’ai totalement flashé sur cette couverture aux couleurs toutes douces mais résolument originale! Et pour mon plus grand plaisir l’histoire était à la hauteur. J’ai même eu un très très gros coup de cœur. Ce roman m’a fait passer du rire aux larmes et je l’ai refermé complètement vidée.

Je me suis totalement impliquée dans l’histoire de Clothilde. J’ai vécu avec elle sa renaissance. Arrivée à Bordeaux avec aucune estime d’elle-même et aucune perspective d’avenir, elle va sous la houlette de sa tante et des habitants de son immeuble s’ouvrir aux autres. En effet sa tante est propriétaire d’un immeuble dans Bordeaux et choisit scrupuleusement les locataires de ses appartements. Cohabitent des femmes mariées délaissées par leurs maris, une jeune femme légère, un mari adultère, un enfant à la recherche de l’amour de sa mère…L’immeuble et ses habitants vont tous jouer un rôle déterminant dans la nouvelle vie de Clothilde. Elle va petit à petit s’accepter physiquement et gagner de la confiance en soi. Son histoire m’a beaucoup touchée car je me suis reconnue en elle. Comme elle, je manque parfois de confiance en moi, et doute de mes capacités (bonjour le syndrome de l’imposteur!). En lisant la carapace de la tortue j’ai pris conscience de ces défauts et aux fils des pages, je me suis dit que tout comme Clothilde, il fallait que je me bouge et que j’ose enfin vivre mes rêves au lieu de les rêver.

En conclusion, La carapace de la tortue est un roman que je vous conseille vivement. C'est un concentrée d’espoir et d’optimisme. Une ode à l’acceptation de soi.

 
Merci aux éditions Folio pour m'avoir permis de lire ce roman

4 commentaires :

  1. Je trouve la couverture tellement jolie, je le lirais peut-être un jour ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille vraiment. C'est une pépite!

      Supprimer
  2. Il a l'air pas mal du tout, j'en prends bonne note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de t'avoir tenté! :)

      Supprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *