Suite française. Tempête en juin - Emmanuel Moynot

Juin 1940. Les destinées se heurtent sur les routes de l'exode. Le banquier Corbin, le couple Michaud, la tribu des Péricand, l'abbé Philippe, la frivole Arlette Corail, le sinistre Corte et sa maîtresse écervelée, les perdants, les affreux, les purs et les morts, tous forment les figures inoubliables de cette débâcle française. Une brillante adaptation graphique du chef-d'œuvre d'Irène Némirovsky, couronné par le prix Renaudot 2004.
Suite française. Tempête en juin - Emmanuel Moynot
Editeur : Folio
2016


Honte à moi, je n'avais jamais entendu parler d'Irène Némirovsky avant d'avoir entre les mains cette bande dessinée. J'ai pourtant, il me semble, une assez bonne culture littéraire, mais là je suis tombée des nues en lisant la présentation de l'auteure au début du livre. Comment ai-je pu passer à coté d'une telle femme. Mystère! Mystère! Je me suis donc empressée de commencer Suite Francaise, Tempête en juin adaptation en bande dessinée d'une partie de l'œuvre d'Irène Némirovsky.

Cette bande dessinée suit plusieurs personnages pendant l'exode de Juin 1940. La France envahie par l'Allemagne Nazie doit capituler, et les parisiens fuient avant l'arrivée des troupes allemandes. Ils se pressent tous sur les routes pour quitter au plus vite la capitale. Les nationales et routes départementales deviennent les témoins de scènes égoïstes, parfois violentes.

J'ai eu un peu peur en commençant ma lecture de ne pas réussir à apprécier à sa juste valeur cette bande dessinée à cause de son format poche. Mais cela n'a pas été le cas du tout. Le format n'enlève en rien à la qualité du graphisme et du récit. Connaissant de nom, Emmanuel Moynot, je n'avais pourtant jamais eu entre mes mains une de ses bandes dessinées. J'ai beaucoup aimé son style qui sied parfaitement à l'intrigue. Cela ressemble parfois à du Tardi, dessinateur d'Adèle Blanc sec et de Putain de guerre entre autre. Les traits sombres, gris, renforcent le coté tragique de l'histoire. Les personnages bien que nombreux sont tous parfaitement identifiables. On les suit sur la route entre Paris et la Province. Les destins se croisent, chacun tente de continuer sa vie. Certains très égoïstement, tentent de conserver leurs privilèges, d'autres subissent la débâcle mais gardent espoir en des jours meilleurs. Irène Némirovsky dresse un portrait assez noir de la société française. Difficile de s'attacher à de tels personnages. Ils sont cyniques, méchants, voir malhonnêtes.  Mais je pense pas que le but recherché est de nous faire apprécier les personnages, il s'agit plutôt d'une volonté de l'auteure de témoigner d'une époque.

En conclusion, Suite française est une bande dessinée, que je suis ravie d'avoir découvert! Les dessins d'Emmanuel Moynot sont rythmés et dynamiques. Ils illustrent avec justesse les propos d'Irène Némirovsky et donnent très envie de découvrir les romans de cette auteure.



 
Merci aux éditions Folio pour m'avoir permis de lire ce roman

2 commentaires :

  1. Je partage ton avis sur ce livre, les personnages sont affreux si ce n'est le couple travaillant dans une banque (je les ai trouvés touchants), mais l'histoire vaut la peine qu'on s'y attarde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement le couple de banquier m'a fait de la peine. Ce sont les seuls qui restent humains tout le long de l'histoire.

      Supprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *